Les chutes du Niagara

Demandez à un torontois la dernière fois qu’il a vu les chutes du Niagara et il haussera les épaules. C’est comme ceux qui vivent au pied de la tour Eiffel, c’est là, ça fait partie du décor … Faire des milliers de kilomètres pour voir de l’eau qui tombe ? Comme vous voulez.

Pour le torontois, Niagara Falls c’est plutôt un mini-Vegas à moins d’une et demie de route. Deux casinos du côté canadien et un du côté américain : Casino Niagara géré par la province de l’Ontario (OLG), le Fallsview Casino et le Seneca Niagara du côté américain géré par les autochtones de la Seneca Nation of Indians.

Niagara Falls côté canadien, c’est aussi un vaste quartier d’attractions qui fait figure de fête foraine permanente avec tout ce qu’il y a de clinquant et bruyant. Qu’importe, les chutes restent majestueuses et impressionnantes pas tant par leur hauteur que par leur largeur ! Ces chutes correspondent au déversement des eaux du lac Érié vers le lac Ontario qui rejoint par la suite le golfe du St Laurent.

En fait, il y a trois chutes :

  • Le Fer à Cheval, les chutes canadiennes.
  • Les chutes américaines.
  • La voile de la mariée, une chute mineure.

Nous recommandons une bonne journée pour visiter les chutes et de la ville de Niagara Falls. Si vous voulez vous aventurer du côté américain, il y a un poste frontière que l’on peut franchir en voiture ou à pied. Il faudra se munir d’un passeport bien entendu. Le côté américain est beaucoup moins développé sur le plan touristique et la ville semble être complètement dominée par le Casino Seneca.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *